Vous êtes ici

Le nez qui coule puis se bouche, les yeux rouges…: c’est le rhume. Une maladie très fréquente qui s’invite plus particulièrement dans nos voies respiratoires en hiver.

Le rhume est une maladie bénigne1;2;3

Le rhume est une infection virale bénigne affectant la paroi interne du nez, appelée la muqueuse nasale. Cette muqueuse sécrète un liquide dont le rôle est d'humidifier en permanence l'air inspiré afin de lutter contre les agents infectieux. Lorsqu’elle est irritée, elle gonfle et augmente sa sécrétion habituelle de liquide.

Le rhume est présent surtout en hiver, mais le froid n’en est pas la cause.
On dénombre plus de 58 millions de cas en France chaque année. 

Les symptômes du rhume3

Le rhume s’annonce par un picotement nasal et une sensation de sécheresse du nez, accompagnés d’éternuements et de larmoiements. Un écoulement clair et abondant s’ensuit. Enfin, le nez se bouche et les sécrétions peuvent s’épaissir. Il s’agit de l’évolution normale du rhume. En cas d’écoulement postérieur, un mal de gorge ou une toux peuvent survenir.

Soulager les symptômes1

Le rhume peut guérir spontanément en 7 à 10 jours mais vous pouvez en soulager les manifestations. Voici quelques conseils pour améliorer votre confort :

  • Humidifiez la paroi interne du nez avec des solutions de lavage adaptées
  • Buvez suffisamment
  • Evitez de fumer ou de respirer la fumée des autres
  • Dormez la tête surélevée
  • Evitez les endroits climatisés ou les changements brusques de température
  • Maintenez une atmosphère fraîche (18-20°C) et aérez régulièrement les pièces.

Malgré ces précautions, si vous êtes particulièrement gêné par vos symptômes, vous pouvez recourir à un traitement. Pour cela, consultez votre médecin ou demandez conseil à votre pharmacien.

Eviter de transmettre le rhume1;4

Le virus se transmet très facilement de diverses façons: par les postillons émis lors de la toux et de l’éternuement, par le contact direct (par exemple : si un individu enrhumé touche quelqu’un après avoir porté la main à son nez ou à sa bouche) ou indirect (si l’individu touche un objet où le virus peut survivre plusieurs heures).

Afin de limiter la contamination il est recommandé de :

  • Se moucher avec des mouchoirs jetables et les jeter dans une poubelle immédiatement après utilisation, puis se laver les mains avec de l’eau et du savon ou une solution hydro-alcoolique;
  • Se laver les mains très régulièrement, en particulier avant les repas ou lors de leur préparation;
  • Se couvrir la bouche quand vous toussez ou éternuez.

Références

1- AFSSAPS. Information pour les patients - Rappel sur le bon usage des médicaments vasoconstricteurs utilisés dans le rhume, décembre 2011. Disponible sur : http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/5600225059df9bdd7875e6042cb6a2fc.pdf (consulté le 19 janvier 2016)

2- UNIVERSALIS Junior.fr. Rhume. Disponible sur : http://junior.universalis.fr/encyclopedie/rhume.html (consulté le 17 février 2016)

3- BERTHELEMY Stéphane. Conseils à un patient se plaignant d’un rhume. Actualités pharmaceutiques, mars 2013, n° 524, pp45-48. Elsevier Massons SAS.

4- Paediatr Child Health. Le rhume banal, octobre 2000. Disponible sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2819942/ (consulté le 17 février 2016)

En savoir plus

L’hiver est aussi la saison de l’état grippal

Ses symptômes ressemblent beaucoup à ceux de la grippe mais il peut s’agit d’un état grippal. Quelles sont les différences et comment s’en prémunir ?

0016-ENV/04/16
Haut de page Haut de page